Le Blog




À la Une


La sudation, un mal nécessaire ?

par Nadine | 17 avril 2019 | Cosmétique

On estime qu’environ 12 % de la population de plus de 15 ans souffre d’une sudation excessive


A quoi sont dues les mauvaises odeurs de la sudation ?

On estime qu’environ 12 % de la population de plus de 15 ans souffre d’une sudation excessive (hyperhidrose). Gros plan sur ce phénomène physiologique parfois mal supporté.

La sudation est un phénomène physiologique et nécessaire.
Un adulte sécrète environ 500 ml de sueur par jour, pouvant aller jusqu’à un litre en cas d’efforts musculaires, de stress ou de fièvre. Cette sécrétion est réalisée par deux types de glandes sudorales : les glandes apocrines, localisées en particulier au niveau des aisselles et les glandes eccrines ( 3 à 5 millions) réparties sur la totalité du corps mais concentrées sur les paumes et les plantes.
Les glandes sudorales sont en quelque sorte les radiateurs de notre corps et garantissent le maintien de notre température interne à 37 °C grâce à l’évaporation de la sueur. Sans elle, notre température interne monterait à 41 °C lors d’exercices intenses.

A quoi sont dues les mauvaises odeurs de la sudation ?
La sueur est inodore lorsqu’elle est émise ; sa dégradation enzymatique à la surface de la peau est responsable d’une odeur désagréable. Les substances excrétées participent au maintien de l’hydratation de la peau et influent sur la pénétration des cosmétiques. Enfin, la sueur a un pouvoir antiseptique et participe à l’équilibre des micro-organismes présents sur la peau (microbiote).

Aucun vote pour l'instant.

Laisser votre avis


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Afin d’être contacté rapidement Merci de remplir le formulaire ci-dessous



[contact-form-7 id="2576" title="Contact formulaire"]