L’ALOPECIE ANDROGENIQUE : UNE CHUTE DE CHEVEUX PROGRAMMÉE GÉNÉTIQUEMENT


Injection de plasma riche en plaquettes

L’alopécie androgénique (AAG) est une chute de cheveux, souvent héréditaire et la plus fréquente des chutes de cheveux chroniques. Elle induit une diminution importante de la chevelure aussi bien chez l’homme que chez la femme. Localisée sur le dessus du crâne, cette perte de cheveux aboutit à la calvitie chez l’homme en un temps plus ou moins rapide. Les femmes peuvent perdre une part importante du volume de leur chevelure, en particulier au niveau de la raie médiane et de la frange.

Qu’est-ce qui provoque la chute de cheveux ?

La cause principale est la sensibilité particulière des cheveux du dessus crâne aux hormones mâles. En revanche, les cheveux de l’arrière du crâne sont épargnés. Attention, cela ne signifie pas que votre bilan hormonal est perturbé : dans l’immense majorité des cas, aucun problème hormonal de ce type n’est détecté. Le traitement hormonal n’est donc pas indiqué pour lutter contre la chute de cheveux chronique. L’hérédité mais aussi le stress, à l’origine d’une production des hormones mâles au niveau des surrénales, peut favoriser la perte de cheveux chez les personnes sensibilisées.

Qui est concerné par la chute de cheveux chronique ?

L’alopécie androgénique (AAG) représente les deux tiers des alopécies chez l’homme et peut se manifester dès la fin de l’adolescence. À 50 ans, la moitié des hommes sont concernés. Cette chute de cheveux touche aussi les femmes : 25 % des femmes de 35 à 45 ans, et jusque 45 % des femmes de 50 ans, sachant que la ménopause aggrave ce phénomène.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS DE LA CHUTE DE CHEVEUX CHRONIQUE ?

Les traitements médicaux : Il faut traiter tôt la chute de cheveux chronique pour stopper son évolution. On distingue les traitements médicaux, qui sont suspensifs ; la chute reprend si on arrête les traitements.
Chaque traitement contre la chute de cheveux est différent selon le sexe de la personne traitée. Chez l’homme et la femme, le traitement local consiste en l’application de sprays ou d’une mousse sur le dessus du crâne (Minoxidil) pour freiner la perte des cheveux.
Le traitement en comprimés (Finasteride™) est réservé à l’homme. Chez la femme, les méta analyses ont démontré que l’androcur n’a plus sa place dans le traitement de la chute de cheveux chronique chez la femme.
Les injections de peptides : Les injections de peptides sur le dessus du crâne en mésothérapie améliorent la densité capillaire. C’est un nouveau traitement dans l’arsenal de la lutte contre la chute de cheveu chronique.
Les injections de cellules souches Rigenera : De nouveaux traitements utilisant la capacité d’auto-régénération émergent actuellement pour traiter l’alopécie androgénique. Les injections de plasma enrichi en plaquettes (PRP) restent toujours d’actualité et les protocoles de soins sont mieux codifiés. Les injections de cellules souches Rigenera du cuir chevelu. Ce traitement contre la chute des cheveux consiste en la réinjection de ses propres cellules souches, facteurs de croissance. On prélève les propres cellules souches des follicules pileux et on les ré implantent sur la zone du cuir chevelu peu dense en cheveux.
Les injections de PRP : Les PRP (injection de plasma Riche en Plaquettes) sont obtenues à partir d’une prise de sang qui, après centrifugation, a été concentrée en facteurs de croissance. Les injections de PRP améliorent la régénération des follicules pileux, et stimulent les cellule souches de la racine du cheveu.
La greffe de cheveux FUE : La greffe de cheveux types FUE est le seul traitement contre la chute des cheveux «radical» pour augmenter la densité de la chevelure définitivement. La FUE est une technique simple, fiable, qui laisse très peu de cicatrices. 1 à 2 séances en fonction de l’importance de la zone à couvrir.



Tarifs chute de cheveux 2020


QUELLES SONT LES QUESTIONS QUE L’ON SE POSE QUAND ON PRESENTE UNE ALOPECIE ANDROGENIQUE ?

Doit-on traiter tôt une chute de cheveux chronique ?

Oui, car l’évolution est capricieuse mais elle aboutit dans tous les cas à une diminution de la masse capillaire sur le dessus du crâne.

Faut il faire un bilan sanguin dans une chute de cheveux chronique ?

Non, le bilan hormonal est inutile. L’AAG est avant tout un diagnostic clinique. En revanche, en cas de chute plus diffuse, on fait un bilan sanguin pour vérifier les réserves en fer (dosage de la ferritine) et un bilan thyroïdien.

Est ce que la chute de cheveux chronique touche seulement les hommes ?

Non, les femmes sont également très touchées.

Est-ce que alimentation peut améliorer la chute de cheveux chronique ?

Non, contrairement à la chute diffuse où il est conseillé de privilégier certains aliments (lentilles, fruits secs, céréales, bœuf), cela ne changera rien en cas de chute de cheveux chronique.

Est-ce qu‘il faut éviter de laver trop souvent ses cheveux en cas de chute de cheveux chronique ?

Non, même si parfois la chute de cheveux est plus abondante lors du lavage, ceux qui tombent tomberont même sans un lavage.

Existe-t-il une saison à privilégier pour enlever traiter la chute de cheveux chronique ?

Non, le traitement de l’alopécie androgénique peut être continué toute l’année. Pour une greffe de cheveux FUE, on évitera la période des vacances car la baignade n’est pas possible dans les jours qui suivent la greffe.

Les traitements de la chute de cheveux chronique sont-ils définitifs ?

À l‘exception de la greffe de cheveux, les traitements sont suspensifs et nécessitent des séances d’entretien, généralement tous les 6 mois.

Articles en relation avec la chute de cheveux

Prendre rendez-vous pour la chute de cheveux

Laisser votre avis

Aucun vote pour l'instant.

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous