Masque de grossesse


Masque de grossesse / Melasma

Qu'est ce que le melasma ?

Différents noms sont utilisés pour désigner ces tache brunes réparties en nappes sur le visage : mélasma, masque de grossesse, ou chloasma. Ces taches peuvent être localisées sur différentes zones du visage le front, les tempes, les pommettes, les joues, la lèvre supérieure, les maxillaires. Les femmes mais aussi les hommes peuvent présenter un mélasma. Le traitement de ces taches est difficile et long, les récidives possibles et la protection solaire stricte est nécessaire.

Quelles sont les causes du melasma ?

Les causes sont encore mal élucidées. Les facteurs déclenchants et aggravants connus sont la grossesse, les traitements hormonaux, l’exposition solaire (en cause les ultra violets, UV) mais l’exposition à la lumière visible est aussi en cause.

Quels sont les traitements du melasma ?

L’application d’une préparation contenant un pourcentage variable d’hydroquinone, connue pour son action dépigmentante est systématiquement prescrite par le médecin. Mais elle ne peut suffire, à elle seule, à effacer le mélasma. Le médecin définira un plan de traitement « sur mesure » en fonction de l’ancienneté des taches et de leur pigmentation et de la couleur de la peau.

Les lasers fractionnés sont parfois utilisés mais ils peuvent induire des hyperpigmentations réactionnelles, surtout sur les peaux foncées.

Quelles sont les questions à se poser avant de traiter un melasma ?

Oui, la période idéale de traitement du mélasma est l’automne et l’hiver. Dès le retour de vacances d'été, en septembre, on attaque le traitement du mélasma sans attendre d'être débronzé(e).

Le nombre de séance dépend de la technique choisie et des premiers résultats obtenus. Dans tous les cas, l’application de la préparation dépigmentante est nécessaire avant et entre les séances.

Oui, on évite les gommages du visage, et les épilations à la cire qui peuvent aggraver le mélasma.

Oui, il faut appliquer quotidiennement une protection solaire SPF 50+ ; mieux ; on se maquille et on renouvelle son fond de teint à l’heure du déjeuner quand on sort du bureau.

Tout dépend de la technique utilisée. S’il s’agit des injections de peptides, une crème anesthétique locale sera appliquée sur les zones à traiter 30 à 45 minutes avant l’injection.

Il faut être très vigilant avec la possible récidive des taches au printemps ou en été. La protection solaire SPF 50+ quotidienne doit être poursuivie pendant les 6 mois qui suivent l’arrêt du traitement.

En principe oui, parfois avec un maquillage correcteur si on a fait des injections de peptides ou un laser pigmentaire. Non, si on opté pour un peeling Amelan ®qui doit resté appliqué sur le visage pendant 5 heures.

Articles en relation avec le melasma



Laisser votre avis

Aucun vote pour l'instant.

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous