Traitement contre la transpiration excessive


Sudation excessive

La toxine botulique : une solution à la sudation excessive (hyperhidrose)

La sudation est un phénomène physiologique qui permet de maintenir la température corporelle constante. La sueur est gênante et peut perturber la vie sociale quand elle devient excessive, en particulier au niveau des aisselles, sans qu’une maladie sous-jacente en soit la cause. Quand les déodorants et/ou les anti-transpirants sont insuffisants, l’injection de toxine botulique ou Botox® est la solution sûre et efficace pour traiter une excrétion excessive de sueur. Surtout connue pour son action relaxante sur les rides, la toxine botulique ou Botox® agit sur la commande nerveuse des glandes sudorales et bloque la sudation, de façon transitoire et sans provoquer d’hypersudation sur d’autres zones du corps.

À qui s’adresse l’injection de toxine botulique pour la transpiration excessive ?

L’injection de toxine botulique est réalisée chez toutes les personnes qui présentent une sudation excessive (hyperhidrose) avec l’impossibilité de porter des vêtements clairs, de remplir la moindre feuille de papier sans la mouiller, par exemple, ou une sudation excessive saisonnière. Les situations de stress ou les émotions, un effort physique même modéré mais aussi le froid peuvent augmenter considérablement la quantité de sueur. Chez certaines personnes. L’injection de Botox® est surtout réalisée au niveau des aisselles mais elle peut aussi être effectuée au niveau des paumes des mains et des plantes des pieds.



Comment les injections de Botox diminuent-elles la sécrétion de sueur ?

La sudation est un phénomène physiologique et nécessaire. Un adulte sécrète environ 500 ml de sueur par jour, pouvant aller jusqu’à un litre en cas d’efforts musculaires, de stress ou de fièvre. Cette sécrétion est réalisée par deux types de glandes sudorales : les glandes apocrines, localisées en particulier au niveau des aisselles et les glandes eccrines (3 à 5 millions) réparties sur la totalité du corps mais concentrées sur les paumes et les plantes. Les glandes sudorales sont en quelque sorte les radiateurs de notre corps et garantissent le maintien de notre température interne à 37 °C grâce à l’évaporation de la sueur. Sans elle, notre température interne monterait à 41 °C lors d’exercices intenses. On parle d’hypersudation quand la quantité excrétée de sueur dépasse les besoins de la thermorégulation.
Contrairement aux idées reçues, la sueur ne s’écoule pas de façon continue. De petits muscles, annexés aux glandes sudorales, se contractent lors de différents stimuli comme le stress et provoquent l’excrétion de la sueur. L’injection de toxine botulique, par son action relaxante sur les muscles, permet de suspendre l’excrétion de la sueur entre 70 à 90 % sur la zone injectée ; et ce sans une sécrétion de sueur augmentée sur d’autres zones du corps.

Comment se déroule une injection de toxine botulique pour la transpiration excessive ?

Avant le traitement pour la transpiration excessive : Le traitement de l’excès de sueur au niveau des aisselles est de loin le traitement le plus pratiqué. On demande au patient d’arrêter, dans la mesure du possible, d’appliquer des déodorants ou des anti transpirants pendant les 3 jours qui précèdent l’injection pour mieux délimiter la zone qui présente un excès de sueur. L’injection de toxine botulique au niveau des aisselles est peu douloureuse et peut être réalisée sans application de crème anesthésique. En revanche, on applique une crème anesthésique locale 45 minutes au moins avant l’injection des paumes ou des plantes.
Le traitement de l’hyperhidrose: Le médecin désinfecte la zone des aisselles avec de la Bétadine puis on saupoudre la zone avec une poudre d’amidon de maïs ce qui va induire une coloration violet-noir de la sueur et qui révèle la totalité de la zone qui transpire en excès. Le médecin injecte de toutes petites doses de toxine botulique en quadrillant la zone à traiter. Les injections sont réalisées avec des aiguilles très fines.
Après le traitement : La reprise des activités est immédiate après l’injection de toxine botulique.
Quels sont les résultats attendus du traitement pour l'hypersudation ? : La diminution de la sudation apparaît dès la première semaine. Les résultats définitifs apparaissent au bout de 15 jours. Les effets durent entre 6 à 9 mois la première année, plus longtemps ensuite. Dans le cadre d’une sudation excessive saisonnière, un seul traitement par an est nécessaire.



Le prix TTC des injections de toxine botulique pour sudation excessive des aisselles

2 flacons sont nécessaires, soit un flacon par aisselle, si l’on veut une diminution durable de la sueur. Ceci explique le prix de l’injection.
Traitement des aisselles : 850 €

Quelles sont les questions à se poser avant de commencer vos séances contre l'hypersudation ?

Est-ce qu’une séance de traitement de l’hyperhidrose est douloureuse ?

Oui, surtout sur les paumes et les plantes. La mise en place de la crème anesthésique est effectuée au centre pendant 1 heure avant l’injection.

Existe-t-il une saison à privilégier pour traiter une hyperhidrose ?

Il n’existe pas de saison particulière pour traiter l’hypersudation. Si la vôtre est saisonnière, le traitement est réalisé au printemps et dure pour toute la saison estivale.

Existe-t-il d’autres traitements plus définitifs ?

Oui, d’autres traitements détruisent les glandes sudorales (Miradry®) ; prudence car certains traitements peuvent induire des hypersudations réactionnelles sur d’autres parties du corps.

Est-ce que le traitement par la toxine botulique modifie la sudation sur le reste du corps ?

Non, contrairement à autres traitements, la toxine botulique ne modifie pas la sudation du reste du corps.

Est-il possible de travailler après le traitement de la sudation ?

Oui, la reprise des activités est immédiate après l’injection de toxine botulique.

Faut-il plusieurs séances pour traiter l’hypersudation ?

Non, une seule séance suffit pour que la sudation excessive diminue considérablement ; les premiers résultats apparaissent dès la fin de la première semaine après l’injection de toxine botulique.

À quel intervalle faut-il revenir poursuivre le traitement ?

La première année, l’efficacité du traitement de la sudation dure entre 6 et 9 mois mais au fur et à mesure des traitements, l’intervalle grandit.

Articles en relation avec la sudation excessive

Prendre rendez-vous pour la sudation excessive

Laisser votre avis

4/5 (2)

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous