Les tests cutanés en allergologie


Les tests cutanés en allergologie

Par le Dr Eric Thomas

Il n’est pas forcément facile d’identifier le ou les produits responsables de son eczéma, urticaire ou démangeaisons chroniques. Et l’interrogatoire précis avec l’allergologue permet rarement de trouver le coupable, mais d’en orienter la recherche. Les tests cutanés ou patch-tests cutanés permettent, en toute sécurité, de tester une batterie d’allergènes qui pourrait être la cause des lésions.


Qu'est-ce qu'une allergie ?

La réaction allergique est une réponse immunologique excessive et personnelle à un ou plusieurs allergènes qui ne se rencontrent que chez certains sujets, parfois prédisposés génétiquement. Les manifestations allergiques cutanées se traduisent par une urticaire, ou un eczéma, ou des simples démangeaisons récurrentes. Les allergies cutanées de contact sont très probablement sous-estimées en fréquence, les explorations allergologiques étant assez souvent tardivement réalisées, voire jamais.

À qui s'adresse les tests cutanés en allergologie ?

Lorsque l’on est allergique à un produit cosmétique, ménager ou autre, la seule possibilité de guérison (ou de réduction des poussées) est d’éviter tout contact avec la substance en cause. Mais il n’est pas toujours facile de l’identifier, car la réaction allergique cutanée n’apparaît que pour des ingrédients plusieurs fois appliqués sur la peau du patient sans réaction aux premières applications : on ne nait pas allergique à une substance, on le devient. L’interrogatoire du patient et les circonstances d’apparition de signes cutanés (eczéma, urticaire) orientent le choix spécifique des tests cutanés ou patchs tests afin d’identifier la ou les molécules en cause.


Quand faut-il penser à effectuer des tests cutanés ?

On doit penser à une allergie quand les signes cutanés sont répétés ou chroniques, lorsque l’on se gratte, parfois sans autre symptôme et que l’on ne parvient pas à en identifier la cause. L’exploration allergologique par patchs tests aux allergènes de contact permet assez régulièrement de redresser des diagnostics étiquetés "non allergiques"

Comment se déroule une consultation d'allergologie ?

En premier lieu, l’allergologue procédera un interrogatoire minutieux : la description des symptômes, les circonstances d’apparition, les signes associés, les traitements et examens complémentaires déjà effectués, les antécédents médicaux utiles pour le diagnostic allergologique, l’environnement (domicile, écoles et lieux de travail, loisirs). Tous ces éléments vont orienter le choix des allergènes pour les tests cutanés.


Comment se déroulent les tests cutanés en allergologie ?

Les tests cutanés (patch tests ou test épicutanés) sont des petites pastilles appliquées sur la peau qui contiennent l‘allergène à tester, habituellement sous forme standardisée. Elles sont maintenues sur la peau pendant au moins 48 Heures. Le choix des tests cutanés comprend les 25 substances le plus fréquemment impliquées dans les allergies, qui peuvent être complétées par d’autres batteries en fonction des activités professionnelles ou de loisirs (coiffure, peintures, photographie), parfois des produits utilisés par les patients. En pratique, les tests sont pratiques sur un dos, indemne de toute lésion et préalablement nettoyé (eau savonneuse simple et rinçage) et séché. On laisse les tests en place pendant au moins 48 heures (maximum 72 heures). La lecture et l’analyse des tests par l’allergologue sont effectuées 20 minutes après avoir les avoir enlevés.


Quels résultats peut-on attendre ?

Une bonne réalisation de l’exploration allergologique par tests cutanés dans une pathologie allergique typique permettra dans un grand nombre de cas (environ 70 %) de trouver une cause, dans un objectif de recommandations de prévention ciblées et spécifiques. On considère que le test est négatif quand il n’y a aucune modification de la peau après 48 H ; Il est positif, si une rougeur, des papules ou des vésicules avec démangeaisons apparaissent, reproduisant la réaction allergique élémentaire. En fonction du ou des tests positifs, l’allergologue identifiera les produits utilisés par le patient susceptibles de contenir l’allergène en cause. L’allergologue remet ensuite au patient le nom de la ou des molécules en cause, les familles de produits susceptibles de les contenir. L’allergologue apprend aussi au patient à déchiffrer les emballages afin d’éviter tout contact avec l’allergène en cause.

Quelles sont les questions à se poser avant de faire des tests cutanés ?

Non, ces derniers ne sont pas douloureux, ni à la pose ni à la lecture. Les tests positifs peuvent cependant induire des démangeaisons dans les 24 heures après l’application des allergènes.

La douche est possible, si on prend soin de ne pas mouiller le dos ou si protège les tests avec pansement spécifique. Il est impossible de prendre un bain.

Ces derniers peuvent être lus 48 heures max 72 heures après avoir été mis en place. En cas de réaction positive douteuse, négative ou au contraire de rougeur diffuse, une seconde lecture peut être faite à 1 ou 2 jours après première lecture.

Non, les tests allergologiques peuvent être réalisés à n’importe quel moment de l’année.

Non, le traitement anti histaminique peut être poursuivi pendant la réalisation des tests. Il est même recommandé en cas de dermographisme qui peut gêner la lecture des tests. Mais il est préférable que le patient n’ait pas de traitement corticoïde par voie générale.

Oui, les tests restent positifs même en l’absence d’exposition à l’allergène pendant plusieurs mois.

Laisser votre avis

4/5 (2)

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous