Allergie cuir chevelu, quels-sont les symptômes ?

par Nadine | 24 juin 2021 | À la une

Les cosmétiques appliqués sur le cuir chevelu sont régis par une réglementation européenne qui assure la sécurité et l’innocuité des produits mis sur le marché. Le risque d’allergie du cuir chevelu est cependant possible. Quelles sont les molécules en cause : composant de teinture, de décoloration, de défrisage, conservateurs, parfums peuvent induire une réaction indésirable. Devant des démangeaisons du cuir chevelu, quels sont les signes qui doivent faire penser à une allergie du cuir chevelu ? Quels sont les traitements ? On fait le point.

Démangeaisons : les différents types de maladies

Lorsque l’on présente un cuir chevelu irrité avec des plaques rouges, des pellicules liées à la desquamation, des démangeaisons plus ou moins importantes et/ou chroniques, c’est peut-être les signes d’une irritation voire d’une allergie à type d’eczéma de contact ou d’urticaire mais cela peut aussi correspondre aux signes d’autres maladies du cuir chevelu. En effet, un prurit du cuir chevelu est un signe d’autres maladies comme le psoriasis ou la dermite séborrhéique. Comment faire la différence entre une allergie du cuir chevelu et une autre maladie ?

Le psoriasis du cuir chevelu

En cas de psoriasis du cuir chevelu, les démangeaisons intenses du cuir chevelu s’accompagnent alors de plaques rouges, bien délimités surmontées de peaux mortes, les squames, beaucoup plus épaisses que des pellicules habituelles. On retrouve des plaques identiques sur le corps mais un psoriasis isolé du cuir chevelu reste possible. Il est important de consulter un dermatologue pour un traitement adapté, efficace sur les squames et sur les démangeaisons.

Une dermite séborrhéique

Il faut y penser lorsque les démangeaisons du cuir chevelu débordent sur le front, les oreilles et la nuque, voire les sourcils et les ailes du nez et s’accompagnent de rougeurs mal délimitées et de desquamations qui font penser à des pellicules. Les plaques ne s’accompagnent pas d’un vrai prurit mais des démangeaisons ou des picotements restent possibles. La cause de la dermite séborrhéique est due à la prolifération d’un champignon, de type Malassezia, qui colonise les zones du visage et du cuir chevelu qui secrètent le plus de sébum. Un traitement et des recommandations de shampooings spécifiques par votre dermatologue éliminent efficacement les poussées de dermite séborrhéique.

Un prurit du cuir chevelu

Devant l’apparition d’un prurit soudain, il faut penser à une allergie du cuir chevelu. Cela se traduit le plus souvent par un eczéma ou plus rarement par un urticaire. L’eczéma de contact au niveau du cuir chevelu induit des démangeaisons importantes, des plaques rouges, un suintement, des croûtes et ce qui peut être pris pour des pellicules. S’il s’agit d’un urticaire, cela se traduit plutôt par des plaques rouges et surélevées du cuir chevelu sans desquamation. Les signes touchent bien entendu le cuir chevelu mais ils peuvent s’étendre sur la nuque, le cou, voire le visage. Il faut rechercher le ou les coupables vers les produits capillaires directement en contact avec le cuir chevelu. Et bien sûr, il faut consulter rapidement le dermatologue pour un traitement efficace de ces allergies du cuir chevelu.

Les allergies aux teintures capillaires

Les colorants capillaires sont des substances synthétiques ou végétales qui modifient la couleur naturelle des cheveux.
Les colorations chimiques résistent aux shampooings et couvrent les cheveux blancs quel que soit leur pourcentage. Elles permettent de modifier la couleur des cheveux, plus clairs ou plus foncés avec une grande variété de couleurs.
Certaines colorations chimiques pour cheveux contiennent des allergènes susceptibles d’induire une allergie du cuir chevelu. L’allergie à un produit colorant peut apparaitre après plusieurs mois ou années de bonne tolérance. Classiquement 48 h à 72 h après l’application d’une teinture capillaire apparait des plaques d’eczéma du cuir chevelu qui s’étendent au-delà du cuir chevelu, souvent sur le visage, le cou avec des démangeaisons intenses. Dans certains cas graves (plus rares), l’allergie à la coloration peut provoquer un gonflement des yeux, ou un œdème du crâne ou du visage. Il faut alors immédiatement consulter un médecin pour un traitement rapide de cette allergie du cuir chevelu.

La PPD : la cause la plus fréquente des allergies aux colorations

A l’origine de cette allergie du cuir chevelu ? La PPD ou paraphénylènediamine que contient la majorité des colorations capillaires. C’est un colorant noir utilisé pour que les pigments accrochent plus longtemps sur le cheveu. La concentration maximale autorisée dans la réglementation européenne est de 6% en raison de son pouvoir allergisant. En pratique, les produits colorants capillaires ont une concentration de 0, 6% à 1% que ce soient des produits de coloration professionnelle ou grand public.

Est-ce la fin des colorations si l’on est allergique à la PPD ?

En cas d’allergie du cuir chevelu à la PPD, la conduite à tenir repose sur l’éviction des teintures permanentes d’oxydation qui en contiennent. Mais pas de panique, il existe des alternatives aux teintures capillaires chimiques. Les colorations temporaires ou semi temporaires qui s’effacent assez rapidement avec les shampooings. Attention, les colorations semi permanentes camouflent correctement les cheveux blancs si leur proportion est inférieure à 30%.
Une autre alternative existe avec les colorations végétales. Le plus connue des colorants végétaux est le henné, obtenu après séchage et réduction en poudre des feuilles d’une plante à laquelle on ajoute de l’eau pour obtenir une pâte. Le henné donne une couleur brun orangé et il est très peu allergisant. Les allergies aux tatouages éphémères au henné sont dues à l’ajout de la PPD pour renforcer sa couleur. Si on a fait une allergie à un tatouage au henné, on ne peut pas effectuer ultérieurement de coloration qui contient de la PPD car on risque une allergie importante ou grave.

Le test d’allergie cutanée pour diminuer les risques

Pour éviter toute allergie du cuir chevelu à un produit colorant, il est recommandé de réaliser un test d’allergie cutanée au moins 48 heures avant de procéder à la coloration. En cas d’allergie, on prend rapidement Rdv chez le dermatologue ou l’allergologue pour un diagnostic, une prescription adaptée et des tests allergologiques.

Les allergies aux autres produits capillaires

Les produits de décoloration contiennent des persulfates pour amplifier l’action décolorante de l’eau oxygénée. Ils peuvent déclencher une allergie du cuir chevelu ; le plus souvent à type d’urticaire, parfois généralisé voire une allergie respiratoire à type d’asthme.

Les shampooings et les après shampooings peuvent aussi être responsables d’allergies. Ce surtout les conservateurs utilisés dans les shampooings qui déclenchent des allergies. Actuellement le conservateur qui induit le plus d’allergies à type d’eczéma est le methylisothiazolinone. L’allergie du cuir chevelu est assez caractéristique avec des coulées rouges sur les zones qui ont été en contact avec le produit, en particulier la nuque et/ou le visage.

Les lissages brésiliens ou lissages capillaires permanents sont très à la mode. Ils sont aussi possibles à la maison. Les lissages permanents lissent entre 3 mois à 1 an les cheveux. Cette technique est normalement déconseillée pour les cheveux méchés, décolorés ou permanentés car cela peut vraiment abîmer le cheveu et le fragiliser voire induire des chutes de cheveux. Les produits utilisés pour le lisage sont à base de formol ou de libérateur de formol. Ils sont à l’origine d’une allergie du cuir chevelu de type d’eczéma aigu parfois suintant et de gonflement des paupières. Attention aux produits achetés sur internet : en Europe, la concentration maximale autorisée du formol et de ses libérateurs est fixée a 0,2% dans les cosmétiques mais on trouve sur internet des produits très concentrés en formol et peu chers qui échappent à la législation européenne.


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Articles en relation à la catégorie : À la une

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous