Quelles sont les limites de la Finasteride ?

par Nadine | 17 décembre 2019 | Comprendre

Les risques psychiques et sexuels induits par le finasteride 1mg (Propecia et génériques) font l’objet d’une surveillance au niveau européen.


Il existe des traitements alternatifs au finasteride 1mg (Propecia et génériques) pour lutter contre la calvitie.

Le finasteride 1mg est prescrit contre la chute de cheveux chronique ou alopécie andro- génétique ( AAG) seulement chez l’homme. Ce médicament fait l’objet d’une alerte de l’ANSM. Le docteur Pomarède vous explique.

 

Un des deux médicaments les plus prescrits dans la chute de cheveux chronique chez l’homme, le finasteride 1mg (Propecia et génériques), est désormais sous surveillance au niveau européen du fait de risques de observés pendant et après son utilisation. L’ANSM (Agence nationale de sécurité du Médicament) vient d’émettre une alerte concernant les risques psychiques et sexuels du finsatéride 1mg. Au niveau psychiatrique, des troubles tels que l’anxiété, des changements de l’humeur, une dépression, voire plus rarement pensées suicidaires seraient possibles. Tout patient sous finastéride 1mg développant des symptômes psychiatriques doit arrêter son traitement et consulter son médecin. Quant aux troubles sexuels (de l’érection, de l’éjaculation et de la libido), qui étaient signalés au patient lors de la prescription, ils peuvent persister après l’arrêt du traitement.

Qui est concerné par la prescription du finasteride 1mg ?

Tous les hommes qui perdent leurs cheveux, parfois très jeunes (dès 18 ans), le plus souvent à cause d’un facteur génétique : il suffit de regarder la chevelure des autres membres de la famille y compris les femmes pour identifier les responsables ! On parle d’alopécie andro-génétique ( AAG) ; elle représente 2/3 des chutes de cheveux. Localisée sur le dessus du crâne, elle aboutit à une diminution de la densité de la chevelure et à une calvitie à plus ou moins long terme.

Existe-il une alternative au traitement par le finasteride 1mg ?

Oui, il est possible d’améliorer la densité de la chevelure et la repousse de nouveaux cheveux avec l’injection de peptides biomimétiques qui miment l’action de peptides présents dans notre corps pour stimuler la vascularisation des follicules pileux, favoriser la prolifération et la différenciation des cellules souches en follicules des bulbes pileux, et la pousse de nouveaux cheveux de bon calibre, pigmentés. Les peptides biomimétiques sont résorbables, dégradables et non allergisants.

Comment se déroule une séance d’injection de peptides anti-chute pour lutter contre la calvitie sans le finasteride 1mg ?

Les injections sont réalisées sur l’ensemble de la ou des zones que l’on veut améliorer avec un pistolet injecteur, comme la mésothérapie. Une rougeur, un léger gonflement, un bleu ou une sensibilité sur un des points d’injection sont possibles. Ces réactions disparaissent en quelques jours. Un shampooing est possible dès le lendemain de l’injection. La reprise des activités est immédiate. Le traitement d’attaque pour lutter contre la calvitie nécessite 4 séances d’injection de peptides espacées de 2/3 semaines, puis 1 injection par mois pendant 3 mois. L’alopécie andro-génétique est chronique et la chute de cheveux reprend si l’on n’entretient pas les résultats avec 1 injection tous les 6 mois.

Les injections de peptides biomimétiques représentent donc une alternative efficace pour tous ceux et celles qui désirent prévenir l’évolution de leur chute de cheveux vers la calvitie, densifier leur chevelure, améliorer le calibre des cheveux, ou optimiser les résultats d’une greffe de cheveux sans traitement médical avec le finasteride 1mg.

 

Aucun vote pour l'instant.

Laisser votre avis


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Articles en relation à la catégorie : Comprendre

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous

Afin d’être contacté rapidement Merci de remplir le formulaire ci-dessous



[contact-form-7 id="2576" title="Contact formulaire"]