Lumière pulsée ou Laser quelles différences ?

par Stéphanie | 12 mai 2021 | Comprendre

Quel que soit la technique utilisée, l’appareil de laser épilation ou lampe flash doit être homologué et avoir un marquage CE.


La technique laser Alexandrite reste toujours la référence en matière d’épilation avec un pourcentage de non-repousse à 80% ; contre 60% pour les lampes flashs.

Arborer des jambes parfaitement nettes et lisses en toute occasion, c’est la promesse de l’épilation laser ou lampe flash dont il faut plutôt dire qu’elle est progressivement durable. Mais quelle est la différence entre la technique d’épilation par laser ou par lumière pulsée ?

Quels sont les poils vraiment accessibles à l’épilation ?

Les poils sont plus ou moins profondément implantés dans le derme en fonction de leur localisation et du type de poils. Il existe différents types de poils ; les poils terminaux, épais, longs et pigmentés qui sont, profondément implantés dans le derme, situés sur le pubis, les aisselles, la barbe chez l’homme. Les poils intermédiaires sont pigmentés et un peu plus longs, moins profondément implantés ; ils sont situés sur les jambes, les avant-bras et le ventre. Enfin, les poils de type fins ou duvet, courts, peu pigmentés, plus superficiels, sont situés sur le visage, mais aussi les bras et le tronc.

Le poil suit un cycle et c’est la phase de pousse (phase anagène) qui représente la période idéale de traitement par la technique de l’épilation laser ou lampe flash.  La durée de cette phase de pousse diffère selon la partie du corps, l’âge, les taux d’hormones mais aussi la saison. Cette phase anagène est de 2 mois sur la lèvre supérieure, 2 à 4 mois pour les jambes.

Le cas idéal pour une épilation est celui d’un poil foncé sur une peau claire et surtout non bronzée.

Ce qu’il faut savoir avant toute épilation laser ou lampe flash ?

Certaines règles sont à bien connaître pour réussir son épilation laser ou lampe flash.

Il faut éviter toute épilation par arrachage (pince, cire épilateur électrique). Le rasage est autorisé entre les séances sur certaines zones. Les poils doivent être coupés très courts quelques jours avant la séance afin d‘éviter un échauffement de la surface de la peau.

Il ne faut pas non plus être bronzé.e  ou avoir effectué des séances d’UV dans les 4 semaines qui précèdent la séance ( sauf si le laser utilisé est un laser Nd Yag long pulse) ; pas d’application d’autobronzant non plus sur la zone à traiter. Si la zone à épiler est le visage, il faut être démaquillé.

Comment choisir entre épilation laser ou lampe flash ?

Quelle que soit la technique d’épilation utilisée, l’appareil laser ou lampe flash doit être homologué et avoir un marquage CE. La technique de l’épilation laser est un acte médical et ne peut être utilisée que par dans ces centres où la médecine est exercée. L’épilation par lampe flash ou lumière pulsée (IPL) est une technique surtout pratiquée en instituts.

Un laser épilation utilise une seule longueur d’onde, son tir est donc est plus sélectif sur le poil et la mélanine du poil ; alors que les lampe flashs sont polychromatiques, peuvent toucher plus de cibles dans la peau avec un risque accru de brûlures.

La technique de l’épilation par laser Alexandrite, dont sont équipés les centres DermoMedicalCenter, reste toujours la référence en matière d’épilation laser avec des résultats excellents. Le pourcentage global de non-repousse est de 80% ; contre 60% pour les lampes flashs. L’avantage de la technique laser Alexandrite est donc évident.

Peu d’études sont comparé les résultats de la technique épilation laser versus lampe flash. Cependant, on peut dire qu’avec une lampe flash, il est plus difficile d’avoir des tirs juxtaposés et il est donc possible certains poils échappent au traitement lors d’une séance de lampe polychromatique pulsée. Les résultats de l’épilation laser sont plus reproductibles et de meilleure qualité.

Il existe aussi des lampes flashs et des diodes, home devices, pour une épilation à domicile. Outre leur faible efficacité liée à leurs puissances beaucoup plus basses que les appareils professionnels utilisés dans les centres, le risque réside surtout dans la possibilité d’une mauvaise utilisation : pas de ports de lunettes protectrices ou de brûlures.

Quelles sont les différences entre le déroulement d’une séance laser ou lampe flash ?

Le déroulement d’une séance de laser ou de lampe flash est très proche.

Il est possible d’appliquer une crème anesthésique pour l’épilation des zones sensibles. La grande différence sera l’application d’un gel transparent sur la zone à traiter en cas de lampe flash afin d’optimiser la transmission de la lumière.

Lors de la séance, des sensations de picotement ou d’échauffement sont possibles. Après la séance, une crème apaisante est ensuite appliquée pendant au moins les 48 heures qui suivent.

Attention : après la séance de laser épilation ou de lampe flash, les poils résiduels sont éliminés en quelques jours (visage, maillot, aisselles) à plusieurs semaines (jambes). Les résultats définitifs de la séance peuvent donc ne pas être immédiats.

Le nombre de séances : 5 à 7 séances successives (importance de respecter le délai entre deux séances) pour une épilation durable sur les jambes, le maillot ou les aisselles ; 10 séances ou plus sont nécessaires sur le visage.

 

Les centres, DermoMedicalCenter, de Paris et de Bruxelles, sont équipés d’un laser Alexandrite et d’un laser Nd Yag (uniquement pour les épilations de petite surface) sur les peaux bronzées ou foncées. Vous pouvez consulter la grille de prix ici.
Un devis gratuit est établi avant chaque plan de traitement épilation. Lors de ce devis, il vous expliqué toutes les précautions avant/après la séance à respecter pour un résultat optimum.


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Articles en relation à la catégorie : Comprendre

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous