Comment bien choisir son auto-bronzant ?

par Nadine | 12 juin 2020 | Comprendre

Connaissez-vous les règles de base pour appliquer correctement un auto-bronzant ?


Comment choisir le bon auto-bronzant en fonction de la couleur de sa peau ?

Un mariage en vue ? Un départ en vacances ? Ou tout simplement l’envie d’afficher un beau teint hâlé ? Bonne nouvelle : il est possible d’arborer une peau dorée rapidement sans avoir à s’exposer au soleil et mettre sa santé en péril. Optez dès maintenant pour l’autobronzant, un produit sans danger qui reproduit artificiellement le bronzage.

COMMENT FONCTIONNE UN SOIN AUTO-BRONZANT ?

Tous les produits auto-bronzants intègrent les mêmes actifs phares dans leur formule. Ils contiennent des sucres, le plus souvent DHA, (dihydroxyacétone) associée ou non à l’érythrulose. Ces sucres interagissant avec les acides aminés de la couche la plus superficielle de la peau (la couche cornée) produisant des pigments (mélanoïdines). La coloration qui se développe dans les heures qui suivent l’application n’est donc pas une teinture. Elle est éliminée progressivement au fil du temps, en 5 à 7 jours, avec le processus naturel de desquamation des cellules de la peau.

AUTOBRONZANT ET PROTECTION SOLAIRE : DES PRODUITS COMPLEMENTAIRES

Gare aux malentendus ! Les pigments développés par les auto-bronzants ne protègent en aucun cas du soleil. Ils n’ont absolument rien à voir avec la mélanine produite par la peau lors de l’exposition solaire, qui crée une protection naturelle contre les rayons UV nocifs pour la santé et impliqués dans la genèse des cancers cutanés et du mélanome. La protection solaire reste totalement indispensable, avec un indice SPF 50+ pour les peaux les plus claires et un indice 30 pour les peaux plus mates. À noter : certains auto-bronzants sont dotés d’un SPF. Pour autant, celui-ci n’est efficace que durant les deux heures suivant l’application du produit. Il faut donc penser à appliquer une protection solaire dès que l’on s’expose. Pour plus d’informations sur les protections solaires, n’hésitez pas à lire notre article Comment bien choisir sa crème solaire cet été ?.

COMMENT CHOISIR SON AUTOBRONZANT EN FONCTION DE SON TYPE DE PEAU ?

Il y en a pour tous les profils ! De nos jours, les produits auto-bronzants se déclinent sous toutes les formes et sous toutes les textures : en crème, en spray, en huile, en mousse, en lingettes et même en eau. Il existe des auto-bronzants pour le visage et des auto-bronzants pour le corps. La règle la plus importante est de choisir un soin autobronzant parfaitement adapté à la carnation de sa peau. Appliquez un autobronzant foncé sur une peau claire et c’est la catastrophe assurée ! À vous le fameux teint orange que l’on redoute toutes ! Pour vous donner un repère : plus un autobronzant contient de DHA, plus le résultat est foncé. Lorsque l’on a la peau claire, un produit qui contient entre 1 et 3% de DHA est largement suffisant. Sachez qu’il existe également des auto-bronzants progressifs, qui permettent de moduler son hâle. C’est la meilleure option pour éviter les gros loupés et pour se familiariser doucement, mais sûrement avec les produits auto-bronzants.

COMMENT BIEN APPLIQUER SON AUTO-BRONZANT ?

Personne ne dira le contraire : il n’y a rien de pire qu’un auto-bronzant mal appliqué, un rendu non uniforme qui laisse de vilaines traces sur le corps et pire encore, sur le visage ! Si c’est la première fois que vous utilisez un produit auto-bronzant, voici quelques conseils précieux pour obtenir une coloration homogène, subtile et la plus naturelle possible :

  • – On fait un test sur une petite partie du corps avant pour anticiper les éventuelles réactions. Si des rougeurs ou des boutons apparaissent, cessez d’utiliser le produit et parlez-en à votre dermatologue ;
  • – On fait un gommage avant de l’appliquer pour faciliter l’exfoliation des cellules mortes à la surface de la peau et un rendu plus homogène de l’auto bronzant;
  • – On hydrate sa peau quelques heures avant pour faire durer le hâle plus longtemps ;
  • – On respecte un délai minimum de 3 jours entre l’épilation et l’utilisation du produit auto bronzant ;
  • – On l’applique sur une peau propre et bien sèche ;
  • – On essuie le produit auto-bronzant au niveau des sourcils et en lisière du cuir chevelu ;
  • – On applique une quantité réduite sur les zones du corps plus épaisses comme les coudes, les genoux ou les talons ;
  • – On lave ses paumes de mains immédiatement après l’application ;
  • – On hydrate sa peau les jours qui suivent l’application pour faire durer l’effet auto-bronzant plus longtemps.

PEUT-ON UTILISER UN AUTOBRONZANT SI ON EST ENCEINTE ?

Il est généralement déconseillé aux femmes enceintes de s’exposer au soleil pour éviter la survenue du masque de grossesse (ou chloasma), c’est-à-dire l’apparition de taches brunes sur le visage. Mais bonne nouvelle, il est quand même possible d’afficher une mine lumineuse en été puisque l’auto-bronzant ne présente pas de risque pendant la grossesse.

L’AUTOBRONZANT ET L’EPILATION LASER SONT-ILS COMPATIBLES ?

Vous vous apprêtez à entamer un protocole d’épilation laser ou êtes en cours de traitement ?  Alors, oubliez l’auto-bronzant dans les jours qui précèdent la séance et le bronzage en général ! En effet, cela augmente considérablement le risque de brûlures.

Vous voilà bien muni pour affronter le soleil et avoir un teint de toute beauté sans mettre votre peau en danger. En cas de doute pour votre peau, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au DermoMedicalCenter.

Aucun vote pour l'instant.

Laisser votre avis


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Articles en relation à la catégorie : Comprendre

Besoin d'informations complémentaires ?




Contactez-nous

Afin d’être contacté rapidement Merci de remplir le formulaire ci-dessous



[contact-form-7 id="2576" title="Contact formulaire"]