Comment enlever les taches brunes ?

par Nadine | 27 février 2020 | À la une

Il est encore temps de faire traiter ses taches brunes avant l’arrivée du printemps.


Il existe de nouveaux protocoles pour traiter le mélasma.

Les taches brunes sont un motif fréquent de consultation chez le dermatologue. Elles peuvent être localisées sur différentes zones du visage comme les joues ou le front, mais aussi sur le dos des mains et le décolleté. Généralement sans danger, elles sont souvent jugées disgracieuses et gênent la vie de nombreuses femmes. Les solutions pour s’en débarrasser diffèrent en fonction de la nature de ces taches.

Qu’est ce qu’une tache brune ?

Elles sont dues à une présence accrue d’un pigment dans la peau, la mélanine qui est produite pat les mélanocytes. Les expositions solaires stimulent la production de mélanine par les mélanocytes et accentue des taches déjà présentes comme le mélasma ou induisent au fur et à mesure des expositions répétées aux UV des taches de vieillesse.

Différencier taches brunes et taches suspectes ?

Avant toute chose, il faut savoir faire la différence entre une tache brune simplement inesthétique et un grain de beauté suspect. Les contours et les aspects ne sont pas exactement les mêmes mais la différence n’est pas toujours facile à faire. En cas de doute, ou si une tache semble évoluer (augmentation de taille, changement de couleur…), une consultation avec un dermatologue s’impose. Il procédera à un examen clinique avec un dermoscope. Rappelons que toute personne présentant de nombreux grains de beauté doit effectuer un bilan cutané régulièrement.

Les différents type de taches brunes

On distingue deux grands types de taches brunes :

Les taches solaires ou de vieillesse

Les taches solaires appelées aussi lentigos correspondent à des amas de mélanine dans la partie superficielle de la peau. Bénignes mais inesthétiques, elles traduisent le vieillissement de la peau induit par le soleil sur des zones souvent exposées à la lumière et qui ont été auparavant mal protégées du rayonnement solaire. Ainsi, les lentigos solaires sont surtout localisés sur le visage, le dos des mains et le décolleté. Ces taches peuvent apparaître dès 40 ans. Elles sont le témoin d’un “capital soleil” de la peau bien entamé. Ces taches ne présentent pas de risque de transformation en cancer. Néanmoins, leur présence témoigne d’une surexposition au soleil.

Le mélasma ou masque de grossesse

Également appelé masque de grossesse, le mélasma est un type d’hyperpigmentation courant chez les femmes. Mais les hommes aussi peuvent présenter un mélasma. Chez la femme, il peut survenir la grossesse., d’où son nom courant de maque de grossesse mais peut apparaître en dehors de ce contexte. Il s’accentue sous l’effet du soleil. Il se caractérise par de grandes plaques d’hyperpigmentation plus ou moins marquées. On le retrouve sur le visage, notamment sur les joues, la lèvre supérieure et le front. Les causes sont encore mal élucidées. Les facteurs déclenchants et aggravants connus sont la grossesse, les traitements hormonaux, l’exposition solaire (en cause les ultra violets, UV) mais l’exposition à la lumière visible est aussi en cause.

Comment éviter les tâches brunes ?

Pour éviter celles de type lentigo, l’application et surtout la ré application d’un produit solaire lors des expositions est indispensable.
Pour éviter la récidive d’un mélasma dès le printemps, la protection solaire est indispensable dès que l’on est à l’extérieur. En situation de ville, le maquillage avec un fond de teint ou une BB crème est utile. Surtout, il faut penser à le ré appliquer lorsque l’on sort déjeuner à l’extérieur.

Le traitement des taches brunes en cabinet de dermatologie

L’automne et l’hiver sont les saisons propices pour traiter les taches brunes. Le traitement de ces taches diffère en fonction du type de traites à traiter.

Traitement des taches solaires

Le laser pigmentaire et la lampe flash sont les techniques les plus efficaces pour se débarrasser des taches solaires. Ces traitements permettent d’enlever les taches brunes une par une, avec une grande sécurité et sans risque de cicatrices.
Les longueurs d’onde des deux appareils sont différentes. Au DermoMedicalCenter, nous disposons de deux appareils. En fonction de la coloration de la tache (plus ou moins foncée) mais aussi de la couleur de la peau (plus ou moins foncée), nous choisissons l’appareil le plus adapté pour des résultats optimums.
Dans les deux cas, la séance se déroule de la même manière : il est possible de ressentir un échauffement voire un léger pincement. Le laser pigmentaire et/ou la lampes flash effacent les taches solaires en 1 à 2 séances, déterminées au préalable avec le médecin en fonction de nombre de lentigos.

Traitement du mélasma

Le traitement de ces taches est difficile et long, les récidives possibles. Le traitement du mélasma nécessite une bonne observance du plan de traitement. Pendant toute la durée du protocole, une préparation dépigmentante avec un pourcentage variable d’hydroquinone est appliquée quotidiennement.

Le peeling superficiel dépigmentant

Le peeling superficiel dépigmentant réalise une exfoliation superficielle de la peau. C’est la répétition des séances sans cicatrisation qui permet d’éliminer progressivement la « sur pigmentation » de la peau. Les peelings superficiels dépigmentants contiennent différentes molécules connues pour agir sur la pigmentation. Des picotements plus ou moins intenses sont très rapidement ressentis lors de l’application du peeling. Le médecin neutralise le peeling selon la réaction de la peau. Un masque apaisant est ensuite appliqué, et pose pendant 10 minutes environ. La séance se termine par l’application d’une crème cicatrisante. Le nombre de séances nécessaires pour obtenir des résultats visibles dépend de la profondeur et de l’ancienneté du mélasma.
Chez certains patients, les taches sont associées à des rougeurs qui sont capables de fabriquer du pigment supplémentaire.Le protocole de traitement alternera des séances de peelings superficiels dépigmentant et des séances de micro needling avec l’acide tranexamique qui possède des propriétées dépigmentantes , à raison d’une séance tous les 15 jours. En pratique : 3 à 4 séances de peeling superficiel en alternance avec 2 à 3 séances de microneedling.

un nouveau traitement du mélasma : les injections de peptides

Les peptides biomimétiques ont une composition identique aux peptides humains. Dans le traitement des taches brunes, les complexes de peptides éclaircissent et homogénéisent le teint. Elles sont réalisées le plus souvent avec un pistolet injecteur après application préalable d’une crème anesthésique locale. Le nombre de séances et de 2 à 4 séances espacées de 2 à 3 semaines sont nécessaires.

Le laser dépigmentant à picosecondes Picoway

Le plus souvent utilisé pour le détatouage, cette technique peut être utile dans certains cas de mélasma. Grâce à des impulsions ultra-rapides et à l’association de 3 longueurs d’ondes, il efface sans cicatrices des taches brunes.

À noter : les lasers fractionnés sont parfois utilisés mais ils peuvent induire des hyperpigmentations réactionnelles, surtout sur les peaux foncées.

Que penser des cosmétiques pour lutter contre les taches brunes ?

Les cosmétiques anti taches ne font pas disparaître les taches brunes, tout au plus ils peuvent les atténuer. Composés d’actifs éclaircissants, dépigmentants, exfoliants ou d’antioxydants, ces soins peuvent être intéressants en prévention ou en complément d’un traitement dermatologique.

Aucun vote pour l'instant.

Laisser votre avis


PARTAGÉ CET ARTICLE :


Afin d’être contacté rapidement Merci de remplir le formulaire ci-dessous



[contact-form-7 id="2576" title="Contact formulaire"]